Les bienfaits de la Danse Mouvement Thérapie auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (et maladies apparentées)
8 février 2017
Les Fables de la Fontaine – Art et Alzheimer
27 mars 2017

La musicothérapie fait partie des thérapies qui utilisent un support artistique comme médiateur telles que : l’art-thérapie à dominante arts-plastiques, la danse-thérapie, la drama-thérapie (théâtre/clown).
Ces thérapies ont l’avantage de s’adapter à tous, d’être actives (mobilisation du corps) et de faire appel à la création et à la culture.
La musicothérapie utilise la musique dans une démarche de soins et est donc prescrite en concertation avec l’équipe soignante (la psychologue, le médecin et les thérapeutes).
La musique est un moyen privilégié d’expression et de communication mais elle n’est pas thérapeutique par elle-même. C’est le rôle du musicothérapeute d’apporter un cadre (même lieu, même horaire, déroulement similaire des séances) et des techniques de musicothérapie.

Le musicothérapeute utilise principalement trois techniques de musicothérapie.

La première technique est la musicothérapie réceptive (en individuel ou en groupe) qui nécessite une ambiance calme dans un cadre bienveillant, retirée de l’agitation de l’institution et propice à l’écoute avec pour objectif thérapeutique l’adaptation, la socialisation, l’expression, la sensibilisation musicale.

La seconde technique est la musicothérapie active basée sur l’expression par la production sonore. Chaque improvisation est guidée par une consigne: une pulsation, un rythme ou un thème mélodique. Cette
dimension créative devient un espace de rencontres où malgré toutes les difficultés de la personne, il se trame une continuité dans son existence psychique, pour elle-même et pour les autres. La relation avec l’environnement reste riche, valorisée, intéressante pour tous dans le temps et l’espace musicothérapeutiques.

La troisième technique est la détente psychomusicale qui est un accompagnement spécifique pour les personnes alitées.
Lors des séances de musicothérapie, la musique facilite, par son extériorité, la focalisation des problématiques individuelles et du groupe et devient le support de projections. Cette thérapie permet une régulation tant émotionnelle que relationnelle nécéssaire dans les cas de dépression, mélancolie, états d’agitation, agressivité, angoisse, liées à l’institutionnalisation, à la perte de repères (Alzheimer).
L’objectif final étant que les acquisitions à l’intérieur des séances (au niveau du comportement par exemple) se manifestent dans la vie quotidienne du résident.

Comments are closed.