Archive pour avril 2008

Rencontre des anciennes élèves du CPSS/ADVANCIA

Samedi 5 avril 2008

RENCONTRE TABLE-RONDE DES ANCIENNES ELEVES DU CPSS/ADVANCIA (CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE PARIS) QUI SE SONT ORIENTEES VERS LES METIERS QUI SOIGNENT

(Paris, 4 avril 2008)

Chères TOUTES,

Je tiens à remercier l’initiative de Mme. Anne Germain qui dans le cadre de l’Association des Anciens Elèves du CPSS – Advancia (Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris), a organisé une rencontre exceptionnelle avec des anciennes, reconverties aux métiers qui soignent : psychologues, psychothérapeutes, psychanalystes, art – thérapeutes, psychiatres, orthophonistes, kinésiologues, sophrologues, graphologues etc…

La richesse des parcours de chacune d’entre nous, les différentes expériences de vie et de travail se focalisent autour de l’HUMAIN qui est placé au centre de nos préoccupations. Merci à cette première rencontre (d’où l’importance de l’Association des Anciens Elèves du CPSS – Advancia) qui nous a permis de faire connaissance les unes avec les autres, de présenter nos différents métiers dont on se rend compte qu’ils sont complémentaires.

Pour le futur, nous aimerions avoir la possibilité de continuer à se voir dans un espace mis peut-être à disposition par la CCIP dans lequel nous pourrions poursuivre nos débats sur les métiers de la santé, présenter nos méthodes de travail, mettre en place des outils de travail communs, échanger nos expériences en vue d’enrichir notre savoir faire.

Nous sommes toutes complémentaires et soucieuses d’accompagner, de soigner au mieux l’être humain vivant.

Ci-joint, en souvenir, quelques photos de ce 4 avril 2008 dans les locaux de la CCIP, site Advancia – Trudaine.

Je vous rappelle l’adresse web de l’association socio – culturelle Fenêtres Francophones : www.fenetresfrancophones.com . L’association défend la langue et les valeurs de la culture française, elle met en contact des gens du monde francophone sur le plan artistique mais aussi médical ou paramédical. L’association a une gazette sous forme électronique mais aussi sous forme papier.

Si vous avez envie de prendre vos plumes pour écrire sur votre métier, votre expérience ou alors si vous vous sentez taquinées par la muse de l’inspiration, vous pouvez également m’envoyer des poèmes, des nouvelles pour publication.

Si vous avez une information liée à une exposition visitée ou à voir, une information liée à un spectacle vu, à une sortie de livre, à un pays francophone visité, la publicité pour un festival à organiser, la publicité pour un colloque international etc….le tout lié au monde francophone, n’hésitez pas à me le faire savoir. Comment ? Par mail : eteindiensoleil@yahoo.fr
Je me ferai un plaisir de vous publier !
Je vous embrasse toutes et vous dis « pe curând » qui signifie « à bientôt » en langue roumaine.
Iléna Lescaut

Présentation

Samedi 5 avril 2008

L’ART – THÉRAPIE
UNE MAIN TENDUE, ÊTRE À L’ÉCOUTE DE L’AUTRE…

COMPRENDRE, STIMULER, DONNER JOIE ET PLAISIR DE VIVRE

Dans le cadre d’une formation d’art – thérapeute qui se déroule à l’AFRATAPEM, Ecole d’Art – thérapie de Tours (France) sous la direction de Monsieur Richard Forestier, je découvre avec beaucoup d’intérêt et de passion cette discipline paramédicale qui se propose de mettre au centre de l’attention l’ÊTRE HUMAIN vivant, dans sa complexité et ses rapports entre son monde intérieur et le monde extérieur.

Qu’est-ce que l’art – thérapie ?
A ce sujet, il faudrait comprendre à qui s’adresse l’art – thérapie et dans quel but.

A qui s’adresse l’art – thérapie ?
L’intervention en art – thérapie peut se faire auprès d’hôpitaux, instituts médico-pédagogiques, instituts d’éducation motrice, foyers, maisons de quartiers, établissements pénitentiaires et de réinsertion, maisons de retraite, établissements scolaires, écoles spécialisées etc… avec le but de donner aux personnes malades, handicapées, souffrant de troubles du comportement ou physiques ou ayant des retards dans les acquisitions et le développement de leur personnalité, du bien-être à travers une discipline artistique (brochure de présentation de l’AFRATAPEM)

Comment peut-on définir l’art – thérapie ?
Une des multiples définitions parle de « l’exploitation du potentiel artistique dans une visée humanitaire et thérapeutique » (cours d’art – thérapie).

Avec d’autres mots, je dirais que l’art – thérapie propose une démarche de croissance personnelle tout en tenant compte de la PERSONNE dans sa globalité i.e. :
de son aspect physique et biologique (fonctions et activités des organes), de son âme (vie des sentiments, des émotions), de son esprit (vie intérieure et spirituelle).

Tous ces éléments se croisent et forment un flux continuel.

Plusieurs disciplines peuvent être réunies pour soigner la PERSONNE lorsqu’un déséquilibre surgit à l’intérieur de ce flux continuel.

L’art – thérapie a sa place parmi ces disciplines et son but sera de ramener la notion de « bien-être », voir « mieux-être » chez la PERSONNE, son but sera de voir et comprendre l’essence de l’être humain afin de le reconnecter avec lui-même à travers sa créativité : lui redonner confiance, stimuler ses sens et son imagination, lui redonner le plaisir d’une activité accomplie avec succès, valoriser les capacités artistiques de chacun, améliorer le respect et l’estime de soi, arriver à nouveau à le faire dire : « j’aime » ou « j’aime pas », lui redonner le plaisir de vivre !

L’art – thérapie est une discipline qui nécessite du temps pour arriver au « bien-être » du patient.
L’art – thérapie est une main tendue à l’autre, est une écoute et une observation avisée de l’autre, est savoir mettre en avant la partie singulière d’une personne, est un encouragement dans le temps pour celui qui a besoin de retrouver la force en soi afin de renouer avec un équilibre personnel, un bien-être émotionnel et corporel, éléments qui lui renvoient une image positive dans le miroir imaginaire de la vie.

Quelle est la position de l’art – thérapeute dans le cadre d’un atelier artistique ?
La position de l’art – thérapeute ne sera jamais celle d’analyser la PERSONNE ou ses créations artistiques.
L’art – thérapeute devra se positionner en observateur averti, en accompagnateur, en stimulateur discret tout en laissant la porte ouverte aux possibilités et envies artistiques de l’autre.
Une personne qui crée est seule avec elle-même. L’art – thérapeute n’est pas là pour guérir la PERSONNE souffrante mais pour lui apporter l’aide nécessaire pour mieux gérer sa condition et par conséquent améliorer son quotidien (exemple : continuer à aimer la vie tout en acceptant un handicap). Il existe un protocole de prise en charge personnalisé pour chaque patient.

A SUIVRE !

(1 mars 2008)

Iléna LESCAUT (artiste – peintre / écrivain, intervenante en art – thérapie)