Archive pour février 2008

Septembre 2008, du 7 au 11 septembre à Lille: Les couleurs et… les sons se répondent

Mardi 19 février 2008

du 7 au 11 septembre 2008 : Exposition – Rue Royale, Maison des Associations, Lille

 

En partenariat avec l’association Tonitza (Suceava – Roumanie), l’association Passages (Lille), le Conseil général du Nord

 

01.jpgAna-Maria OVADIUC

Elle est née le 4 novembre 1968 et a fait des études à L’École d’Art «Ion Irimescu» Suceava,

dans la classe du peintre D.Rusu.
PRIX:
2006 – finaliste de la competition «Who is Who» 2007, Leipzig, Allemagne

http://www.art-domain.com/exhibitions2007.html;

http://www.art-domain.com/ovadiuc.html

2005 – le premier prix de peinture du Conseil général de Suceava, Roumanie
2003 – lauréate du Concours National de peinture «Vespazian Lungu»
Elle est fondatrice et présidente de l’Association Tonitza de l’Université

«Stefan cel Mare» de Suceava, Roumanie et membre du groupe «Stefan Luchian»

de l’Université «Al.I.Cuza» de Iasi, Roumanie

 

04.jpg02.jpg

 

 


05.jpgCatalin Alexandru CHIFAN

Né le 2 juillet 1980, il a fait les Beaux-Arts, section peinture, dans la classe du prof. L Suhar, à Iasi, Roumanie
PRIX: http://www.art-domain.com/exhibitions2007.html

http://www.art-domain.com/chifan.html

2006 – finaliste de la compétition «Who is Who» 2007, Leipzig, Allemagne
1995 – Premier prix de «The International Day of Environement»
1997 – le prix de participation à la compétition Nationale de Caricature «Humor la Gura Humorului»
Il est membre de l’Union des Artistes Plasticiens de Roumanie et de l’Association d’Art «Nicolae Tonitza».

 

 


Pusa PÎSLARU IONESCU

Née le 22 avril 1956, elle a fait des études d’art à la Faculté d’Arts «George Enescu».

PRIX :

1990 – Quatrième prix du «Voronetiana»

1994 – Deuxième prix du «Voronetiana»

1998 – Expositions à Knox, Herillville, Chicago, Corner Stone, Mishewalla, Washington (Etats-Unis).

Elle est membre de l’Association «Nicolae Tonitza» de l’Union des Artistes Plasticiens de Roumanie.

 

 

 


Ilena LESCAUT

Née en 1966 à Bucarest, Roumanie, elle vit à Paris depuis 1989
Après une maîtrise de langue et civilisation allemande à la Sorbonne Paris III, elle a souhaité approfondir son expérience personnelle par une formation commerciale à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, puis par un 3ème cycle de spécialisation commerciale à l’I.A.E. (Institut Administration des Entreprises) de Paris Sorbonne I., afin de construire un pont invisible entre le monde des lettres, de l’art et celui des affaires.

Elle a continué par prendre des cours d’histoire de l’art (Sorbonne, Paris) et actuellement elle prépare un diplôme d’art-thérapeute.
Elle peint depuis son enfance. A l’âge de 7 ans, elle a réalisé les décors dessinés d’un film de dessins animés intitulé KALEIDOSCOP qui a été présenté sur les grands écrans des salles de cinéma à Bucarest. Pour ses dessins, Iléna Lescaut a obtenu le prix spécial du Jury.
A l’âge de l’adolescence, elle a pris des cours de dessin auprès d’un professionnel de l’Institut des Beaux Arts de Bucarest.
Dans ses peintures, elle aime jouer avec les couleurs, ombres et lumières, les traits géométriques, les symboles, en laissant à son imagination la représentation de détails observés dans la vie de tous les jours ou dans des objets ou lieux qui nous entourent. Elle mélange différentes techniques et utilise souvent différents matériaux. Son travail se situe entre les frontières du figuratif et de l’abstrait, ainsi, on pourrait définir sa peinture comme étant un « figuratif abstrait ».

 

 

 


Cezar Secrieru

Cezar SECRIERU est né à Falticeni, en Roumanie, en 1962. Il a fait ses études à l’Université Pédagogique de Chisinau, Facultaté des Beaux-Arts. Il a déjà fait des expositions en République de Moldavie, en Roumanie, au Conseil de L’Europe, à Ferney-Voltaire, à la Banque « Société Générale », à Dusseldorf en Allemagne. Ses œuvres se trouvent dans des collections publique et privées. Il a eu une mention à l’exposition Le città del sole, à Naples, en 2000. www.cezar-secrieru.net

 

 


Madalina Teodorescu

Née à Târgu-Jiu en Roumanie, Madalina vit et travaille à Paris depuis 1974.
Elle a étudié à l’École des Beaux-Arts Nicolae Grigorescu de Bucarest, travaillé avec le peintre Dalila Ionescu à Câmpulung-Muscel, et le peintre Nicolae Martinas à Bucarest. Pendant un séjour de trois années en Éthiopie, elle a étudié les temples enterrés de Gondar et Axum, suivi les cours du peintre Jean Lapouge, et exposé des peintures de makkondas à Addis Abéba. Madalina a étudié l’architecture à l’École Spéciale d’Architecture de Paris, les Arts Plastiques à l’Université de Paris I, et l’Histoire de l’Art à l’École du Louvre. Elle a travaillé les géométries sensibles avec l’architecte Hervé Baley, la création plastique avec Eric Martin et fréquenté les cours de Yannis Xenakis. Madalina enseigne les Arts Plastiques à Paris depuis 1987.

 


Doina LAVRIC

Elle est née le 14 mai 1955 à Lisna/Botosani Roumanie. Elle a fait ses études de français à l’Université de Suceava. Elle deviendra en 1976 professeur de français.
Elle a obtenu de nombreux grands prix de chant folklorique et a participé à d’importantes manifestations culturelles en Roumanie.
Elle chante maintenant beaucoup avec le grand rapsode de Roumanie, docteur en musique, Grigore LESE. Ils ont participé à des concerts à Paris, Lisbonne, Milan, Varsovie, Bucarest, Sibiu et Timisoara.
Elle fait beaucoup d’apparitions à la TV et à la radio. Elle a déjà une discographie qui attire l’attention sur l’authenticité de la musique folklorique roumaine.
Les efforts de Doina LAVRIC pour rendre la musique roumaine connue dans le monde est honorée par les institutions de culture et éducation de Roumanie.

 


Mihnea DRAGOI

Il est né le 10 Mars 1980 à Bucarest, Roumanie. Il a fini ses études académiques et de master au Conservatoire de Bucarest, Roumanie.
Il a étudié le piano avec Dan Grigore, grand pianiste roumain et a fait plusieurs masterclasses avec des noms importants du monde de la musique comme: Valentin Gheorghiu, Dan Grigore, etc.
Le 13 février 2007, il joue du piano dans un concert devant plusieurs ambassadeurs en honneur de l’entrée de la Roumanie dans l’UE. Il accompagne le baryton roumain Andras CHIRILIUC. Le concert a eu lieu à la résidence de l’Ambassadeur de l’UE à Moscou, Mr.Mark FRANCKO.
Mihnea DRAGOI, pianiste roumain de la grande famille du compositeur Sabin Dragoi, a participé à plusieurs concerts en Roumanie et à l’étranger, comme en Hongrie, Suède, Italie, Russie, etc.
Mihnea DRAGOI est aussi professeur de piano auprès de l’école de musique George Enescu de Bucarest.

 


Andras CHIRILIUC

Il est né le 16 août 1983 à Suceava/Roumanie.
Il a fini en 2006 ses études au Conservatoire de Timisoara en Roumanie. Il a étudié le chant avec le Maître Alexandru MOISIUC et avec le légendaire ténor russe, Vladislav PIAVKO.
Il a fait plusieurs Masterclasses avec des artistes de grande renommée comme Jennifer GOLTZ, Sabine STEFFAN, Vladislav PIAVKO, Corneliu MURGU, Mariana NICOLESCO etc.
Le 18 janvier 2007 il fait ses débuts à Moscou avec son Maître, Maestro Vladislav PIAVKO, le légendaire ténor russe.
Le 13 février 2007, à 23 ans, Andras CHIRILIUC chante pour ainsi honorer l’entrée de la Roumanie dans l’UE, devant plusieurs Ambassadeurs invités à cette occasion.
Le concert a lieu à la Résidence de l’Ambassadeur de l’UE à Moscou, Mr. Mark FRANCKO.
Le baryton Andras CHIRILIUC est le Directeur Artistique du Concours International de Chant Joseph Schmidt de Suceava / Roumanie.

Rencontre francophone à Chisinau en mars 2008

Mardi 19 février 2008

L’association Fenêtres Francophones participera les 21 et 22 mars 2008 aux FRANCOPOLYPHONIES de Chisinau (République de Moldova).

A cette occasion sera lancée la gazette francophone : « Fenêtres Francophones Pour Tous », sera organisée une exposition de photographies de l’artiste-photographe français Noël Giamarchi et sera présenté un recueil de poèmes « Ballades solitaires » d’Iléna Lescaut.

Veuillez lire ci-dessous l’article rédigé par Madame Elena Prus, Directeur de l’ICFI :

FRANCOPOLYPHONIE 3 : LES VALEURS DE LA FRANCOPHONIE Chisinau, ULIM, 21-22 mars 2008

Chers collègues,

Le Département de Langues Étrangères de l’ULIM vous invite à participer à la troisième édition du Colloque international consacré à la « francopolyphonie », organisé par l’Institut de Recherches philologiques et interculturelles (Institutul de Cercetari filologice si interculturale ICFI) sur le thème Les valeurs de la Francophonie.

ARGUMENT

Dans un monde marqué par le développement de la mobilité et où dominent les mécanismes de la concurrence, les argumentations de nature économique sont devenues prioritaires. Ceci vaut pour le marché des langues comme pour tous les autres domaines. C’est ainsi que l’expansion des langues internationales, et en premier lieu de l’anglais, a des liens directs avec le processus de mondialisation, dont elle est à la fois une conséquence et une cause. L’idéologie de marché ne doit pourtant pas occulter le fait que des éléments de nature non-économiques entrent également en ligne de compte dans les décisions d’usage ou d’apprentissage. En particulier, les représentations attachées aux langues (modernité, liberté, réussite, tradition…) interviennent souvent dans les choix des utilisateurs : de fait, les « valeurs » jouent un rôle déterminant sur le marché linguistique. La Francophonie a entrepris depuis les années 90 un important travail de structuration et de développement qui l’a conduite à clarifier son fonctionnement, mais aussi ses objectifs généraux. On peut donc à l’heure actuelle parler de « valeurs francophones », au premier rang desquelles se situent la défense et la promotion des diversités linguistiques et interculturelles. La question se pose toutefois de savoir comment ces valeurs revendiquées sont venues s’ajouter aux valeurs traditionnelles, généralement d’ordre culturel ou esthétique, dont la langue française était et reste porteuse. Quelles sont aujourd’hui les représentations attachées au français ? Ont-elles notablement évolué dans les deux dernières décennies ? Comment ? Sont-elles partagées ou existe-t-il des différences géographiques, de génération, de milieu culturel ou autres ? D’un point de vue plus général, dans quelle mesure peut-on considérer que certaines valeurs sont attachées à certaines langues et comment expliquer ces liens ? Enfin, quelles sont les conséquences de ce phénomène dans l’enseignement, qu’il s’agisse de langue, de traduction ou de littérature ? et quelles en sont les implications pour les concepteurs de matériel ou de programmes ? Dans le cadre de son troisième colloque international consacré au thème générique de la Francopolyphonie, l’Institut de Recherches philologiques et interculturelles de l’Université Libre Internationale de Moldova (ULIM) lance un appel à communications sur le thème des valeurs de la Francophonie, et plus généralement des langues et des valeurs.

Le colloque aura lieu les 21 et 22 mars 2008 dans les locaux de l’Université Libre Internationale de Moldova (ULIM) à Chisinau. Date limite de présentation des titres de communication : 5 septembre 2007 Date limite de présentation des textes pour la publication : 1 er janvier 2008 Les actes seront disponibles à l’ouverture du colloque Présentation des textes : Texte – Document Word, Times New Roman, volume – maximum 10 pages ou 30 000 signes, intervalle 1,5 ; caractères -12 ; citations dans le texte : [Nom de l’auteur, numéro de la page], références bibliographiques à la fin conformément au standard français, par ex : Tadié, Jean-Yves, Le récit poétique, Paris, Gallimard, 1997. Formulaire de participation : Nom, titre scientifique et didactique : Établissement d’origine : Adresse (courriel, téléphone, télécopie) : Titre de la communication : Équipement nécessaire : Taxes de publication et de participation 100 lei (participants de la République Moldova), 40 euro (participants de l’étranger). Les informations utiles visant les événements culturels, l’hébergement, la restauration seront communiquées dans les délais utiles aux participants ayant envoyé leur communication.

Coordonnateurs scientifiques :
Elena PRUS, dr.hab., prof.univ., Directeur de l’ICFI

elena_prus_ro@yahoo.fr

Pierre MOREL, dr. maître de conférences, Vice-Directeur de l’ICFI

p_a_morel@yahoo.com